Photo de Pierre-Michel Phaneuf, qui est acupuncteur à Laval depuis plus de 30 ans.
Acupuncteur Pierre-M. Phaneuf

Pierre-Michel Phaneuf Acupuncteur depuis plus de 35 ans

2927 Boulevard de la Concorde, Est,  Bureau 204,   Laval  H7E 2B5                  450-664-2727

Urticaire et acupuncture



Tous droits réservés  ©

La médecine traditionnelle chinoise, avec plus de 3000 ans d’existence est assurément  la plus ancienne médecine sur terre.  

Bien qu’elle utilise des termes appartenant au passé, elle n’en est pas moins d’une remarquable efficacité.

Elle s’est développée en s’appuyant sur l’observation et la logique.

Sa composante la plus importante est l’acupuncture, mais elle a aussi développé entres autres choses l’usage des plantes, du massage (Tuina)  et d’exercices visant à conserver la santé (TaiQi, QiGong).

La médecine traditionnelle chinoise considère que la santé du corps vient de l’équilibre dynamique entre les éléments qui le composent alors que la maladie est le résultat de la rupture de cet état.

Le rôle de l’acupuncteur est de rétablir l’équilibre.   

Le « Feu du Foie » est un déséquilibre énergétique nommé ainsi par la médecine traditionnelle chinoise.

En plus de l’insomnie, ce déséquilibre peut aussi être responsable d’acouphènes, de surdité de vertiges, et de constipation.

Le « Feu du Coeur » est un déséquilibre énergétique nommé ainsi par la médecine traditionnelle chinoise.

En plus de l’insomnie, s’il n’est pas apaisé, il peut conduire à une forte agitation mentale et à des comportements impulsifs

La présence de « glaires » en nous est un concept très important en médecine traditionnelle chinoise

Elles sont à la fois une pathologie et un facteur de maladies.

Tout ce que le corps « fabrique » et qui devient nuisible à la santé peut être considéré comme une glaire.

La faiblesse de l’énergie de la rate est la principale cause de la formation de glaires.

Le Feu est considéré comme une entité nocive qui a tendance à faire s’évaporer les liquides organiques. Des glaires qui sont soumises au Feu peuvent donc prendre une consistance  moins liquide, plus solide.


Le « Vide de Sang du Cœur et de la Rate » est un déséquilibre énergétique nommé ainsi par la médecine traditionnelle chinoise.

La MTC considère que la Rate est la source du Sang et que les Cœur a pour fonction de gouverner le sang vers les extrémités. La gravité des symptômes reliés à la faiblesse de chacun de ces organes s’en voient donc augmentée.

Le « Vide de Yin du Cœur » est un déséquilibre énergétique nommé ainsi par la médecine traditionnelle chinoise.

En plus de l’insomnie, ce déséquilibre peut être la cause de fortes anxiétés.

« Cœur et Vésicule biliaire vides » est un déséquilibre énergétique nommé ainsi par la médecine traditionnelle chinoise.

Dire que quelqu’un possède une « petite » vésicule biliaire aurait été une façon de décrire une personne timide dans la Chine ancienne.

« Cœur et Rein ne sont pas en harmonie » est un déséquilibre énergétique nommé ainsi par la médecine traditionnelle chinoise.

Dans la philosophie des 5 éléments, l’Eau doit « tempérer » le Feu.


Le Rein appartient à l’Eau et le Cœur appartient au Feu. Ce déséquilibre exprime un état dans lequel le Yin du Rein n’arrive plus à tempérer le Feu-Vide du Cœur, lui-même créé par une déficience en Yin de cet organe.

La « Faiblesse du Yin du Foie et du Rein » est un déséquilibre énergétique nommé ainsi par la médecine traditionnelle chinoise.

En plus de l’insomnie, ce déséquilibre peut conduire à l’infertilité

Dans le choix des points et devant un grand éventail de possibilités l’acupuncteur devra tenir compte de plusieurs éléments comme par exemple le type humain du patient en fonction des « Cinq Éléments » de la philosophie chinoise ancienne qui est une des bases de la médecine traditionnelle chinoise, de la saison ou de toute autre observation en liaison avec le problème.

Comment la médecine traditionnelle chinoise voit-t’elle l’urticaire et de quelle façon l’acupuncture la soigne-t’elle ?

La médecine traditionnelle chinoise, avec plus de 3000 ans d’existence est assurément  la plus ancienne médecine sur terre.  

Bien qu’elle utilise des termes appartenant au passé, elle n’en est pas moins d’une remarquable efficacité.

Elle s’est développée en s’appuyant sur l’observation et la logique.

Sa composante la plus importante est l’acupuncture, mais elle a aussi développé entres autres choses l’usage des plantes, du massage (Tuina)  et d’exercices visant à conserver la santé (TaiQi, QiGong).

La médecine traditionnelle chinoise explique l’urticaire et les démangeaisons comme étant le résultat de certains déséquilibres internes d’une énergie vitale appelée « Qi ».


Le rôle de l’acupuncteur est de rétablir l’équilibre dans cette énergie de façon à permette au corps de retrouver lui-même la santé.


La diminution des démangeaisons est  graduelle et un début d’amélioration devrait se fait sentir d’ès les quelques premières séances si bien qu’il est possible de savoir assez rapidement si on doit ou pas continuer le traitement.


Les séances sont au rythmes d’une à tous les 4 ou 5 jours pour les cinq premières et d’une séance par semaine pour les suivantes.


Les aiguilles utilisées sont neuves à chaque séance. Elles sont très minces et possèdent une pointe effilées selon un angle optimisé pour permettre une insertion aussi confortable que possible.


La séance elle-même prend une vingtaine de minutes durant lesquelles aucune douleur ni sensation désagréable dû à l’aiguille n’est ressentie.. Le temps total d’une visite se situe à environ 45 minutes et il vous faudra prévoir environ 15 minutes de plus l’ors de la première visite.