Pierre-Michel Phaneuf, Acupuncteur
Clinique d'Acupuncture Jouvence
2927 Boul de la Concorde Est, Laval (Duvernay) H7E 2B5     450-664-2727

             35 années d'expérience à votre service !

L'acupuncture 

 

 

L'acupuncture nous vient d'un lointain passé.

 

 

  

 

Il se peut que les premiers acupuncteurs de l'histoire se soient servi de poinçons de pierre effilés et d'aiguilles de rose, d'os ou de bambou pour percer la peau et tuer ce qu'ils croyaient être des démons cachés en nous et qui à leurs yeux auraient été responsables des maladies.

 

Il est à noter que d'autres peuples, notamment les Indiens et les Égyptiens auraient aussi utilisés dans une lointaine époque, des poinçons de pierrre et autres instruments effilés dans un but thérapeutique.

 

Les premières aiguilles de bronze auraient été fabriquées sous les Shang entre le 16ème et le 11ème siècle av. J.-C.

 

Les premières aiguilles de fer ont fait leur apparition au 5ème siècle av. J.-C. à la même époque que certaines théories de la médecine chinoise encore utilisés de nos jours comme la théorie du yin et du yang, la loi des cinq éléments, les quatre procédés de diagnostic,l'examen de la langue et des pouls.

 

 

    

 

Un premier classique médical chinois, composé de deux livres, le Nei-Ching (livre traitant des aiguilles) qui relate des propos que  l'empereur Houang-Ti aurait tenus à son ministre Qi Bo et le Sou-Wen (questions fondamentales).

 

Ces deux ouvrages ont été rédigé entre 475 et 221 avant notre ère durant la période des "États combattants". Ils décrivent la physiologie humaine, les méridiens, les maladies connues à l'époque, des traitements d'acupuncture ainsi que les indications et contre-indications de l'acupuncture.

 

Ces ouvrages ont échappés à l'incendie des livres de 213 av. J.-C., ordonné par l'empereur Ts'in Che Hoang Ti. Le fait qu'un empereur ait apposé sa signature au Nei-Ching et que le Nan-Tching le commente et le complète a probablement contribué à leur sauvegarde.

 

 

 

L'acupuncture  a longtemps été considérée en Chine comme la grande technique médicale, époque durant laquelle elle soignait un peuple toujours plus nombreux ainsi que ses empereurs.

 

Elle a permis à la Chine de faire face avantageusement à plusieurs épidémies comme la peste ou certaines grippes qui ont décimés des populations entières partout ailleurs dans le monde et notamment en Europe.

 

Depuis sa découverte jusqu'à nos jours, l'acupuncture s'est continuellement développée. Elle a su conquérir le monde en se taillant une place enviable dans presque tous les pays, sur tous les continents. Elle s'est imposée par la simplicité des moyens qu'elle utilise et par ses succès thérapeutiques.

 

 

     

 

Les concepts théoriques

 

 

    

 

L'acupuncture est une branche importante de la médecine traditionnelle chinoise qui comporte aussi le Taï Qi et le Qi Gong qui utilisent tous deux des mouvements  empruntés aux arts martiaux, la phytothérapie chinoise, la diététique, les manipulations osseuses (cheng ko) et les massages chinois (Tuina).

 

 

  

 

Ces méthodes thérapeutiques sont basées sur les mêmes théories et obéissent aux mêmes lois de la médecine chinoise qui permettent au thérapeute d'établir une opinion énergétique et d'établir un traitement.

 

 

 

 

Opinion énergétique

 

L'opinion énergétique de la médecine traditionnelle chinoise est bien différente du diagnostic posé en médecine occidentale qui cherche avant tout à diagnostiquer la maladie du patient alors que la médecine traditionnelle chinoise cherche à découvrir les déséquilibres énergétiques qui sont à la base même de la maladie.

 

 

Nos habitudes de vie, nos excès, nos sentiments, notre alimentation, le climat, les traumatismes et bien autres choses peuvent altérer notre équilibre énergétique. Si ce déséquilibre persiste assez longtemps ou s'il est suffisamment important, certaines fonctions organiques s'en verront altérées et la maladie surgira.

 

 

De ce point de vue, le traitement consiste à restaurer l'équilibre énergétique, ce qui permet au corps de trouver les ressources nécessaires à se guérir et la santé revient.

 

 

 

Le Yin et le Yang

 

Le Yin et le Yang sont les aspects opposés et complémentaires de tout ce qui existe. Dans son opinion énergétique l'acupuncteur recherche particulièrement tout déséquilibre entre le Yin et le Yang, tant dans les organes et tissus que dans les fonctions physiologiques ou dans la circulation du Qi et des substances organiques que sont le sang et les liquides. Ces déséquilibres seront précisés et corrigés adéquatement pour que le traitement soit efficace.

 

 

 

La loi des cinq éléments

 

Selon cette théorie, tout ce qui existe possède des caractéristiques qui s'apparentent à l'un des 5 éléments naturels que sont le feu, la terre, le métal, l'eau et le bois et les mêmes relations qui existent naturellement entre ces éléments devraient se retrouver entre les choses, vivantes ou non, qui "appartiennent" à l'un de ces éléments.

 

 

Par exemple, puisque le bois alimente le feu, tout ce qui existe et qui possède fortement les caractéristiques du bois peut nourrir ce qui ressemble davantage au feu.

 

 

 

Pour donner un autre exemple, puisque le l'eau éteint le feu, tout ce qui possède les caractéristiques de l'eau pourrait apaiser ce qui possède les caractéristiques du feu.

 

 

 

Le rôle de l'acupuncteur est d'identifier les déséquilibres entre les diverses composantes du corps, dûment identifiés par la théorie des 5 éléments quant à leur "appartenance" à l'un de ces éléments et de réduire ces déséquilibres en tonifiant les éléments les moins énergétiques et en apaisant les éléments qui utilisent anormalement les énergies et les ressources énergétiques du corps, ce qui les amènent à agresser des organes ou des tissus du corps qui appartiennent à un autre élément.

 

 

Le Qi  

 

Le Qi prend toutes les formes, de la plus solide à la plus immatérielle.

 

Il se manifeste autant sur le plan physique que sur le plan spirituel.

 

 

     

 

Nos états émotionnels et nos pensées constituent ses formes les plus subtiles alors que notre squelette par exemple présente l'une de ses formes les plus solides.

 

 

 

La théorie de la médecine traditionnelle chinoise est beaucoup plus élaborée et ce qui précède n'est qu'un aperçut qui pourrait donner au lecteur le goût d'en savoir davantage sur le sujet. Je peux vous proposer l'ouvrage suivant écrit par l'un des acupuncteurs les plus réputés mondialement: Les principes fondamentaux de la médecine chinoise, Giovanni Maciocia, Éditions SATAS 1992 (dans sa version française).

 

 

Dans l'histoire récente de l'acupuncture il est à noter que les premiers acupuncteurs à exercer au Québec s'y sont implantés en très petit nombre dans les années 60 et qu'en 1995 fut créé 

l'Ordre des Acupuncteurs du Québec (OAQ), organisme professionnel relevant de l'Office des Professions du Québec.

 

L'OAQ est le seul organisme habilité à émettre des permis d'exercice de l'acupuncture au Québec.

 

Plus de 800 acupuncteurs exercent actuellement au Québec. Ils sont tous membres de l'OAQ.

 

Vous trouverez ci-après la liste des acupuncteurs et acupunctrices qui exercent à Laval.

 

©

 

Au lecteur qui désire en connaître davantage sur la médecine traditionnelles chinoise (MTC), veuillez notez que cet article s'allongera au fil du temps. Il y a encore beaucoup à dire sur l'histoire de l'acupuncture en Chine, sur les concepts théoriques de la MTC et sur les points d'acupuncture.