J’ai découvert l’acupuncture en me faisant soigner moi-même pour hypertension artérielle diagnostiquée et médicamenté plus d’un an auparavant.
A la fois étonné et curieux, j’ai entrepris des études en acupuncture qui m’ont menées à l’obtention d’un diplôme et à l’ouverture d’une première clinique en décembre 1983.
Aujourd’hui, à 65 ans et encore très loin de la retaite, en pleine forme physique et artérielle, je suis toujours passionné d'acupuncture et je participe régulièrement aux formations continues de l’Ordre des Acupuncteurs du Québec  (OAQ).
©
Je suis aussi l’auteur du livre L’acupuncture, l’alternative, parut aux  Éditions, Quebecor en  2003, qui explique au grand public en termes clairs les différents aspects de l’acupuncture.
Je n’y croyais pas vraiment au début mais je devais essayer, encouragé par ma mère qui m'offrit même de payer les traitements.
"-Ne fais pas comme ton père… de l'hypertension toute ta vie!" m'avait-elle dit.
J'avais 27 ans et je prenais déjà des médicaments depuis plus d'un an et mon père était décédé trois ans auparavant à l'âge de 58 ans.


Pierre-Michel Phaneuf, Acupuncteur
Clinique d'Acupuncture Jouvence
2927 Boul de la Concorde Est, Laval (Duvernay) H7E 2B5     450-664-2727

             35 années d'expérience à votre service !

Ma pression a commencé à diminuer un peu dès le tout premier traitement et j’ai pu constater qu'elle diminuait par la suite presque à chaque traitement, si bien que j’ai pu espacer la prise de médicaments jusqu’à pourvoir cesser complètement.